ARTE VIVA La Galerie d'Art comtemporain de l'ouest parisien
         

25 RUE TREBOIS

92300 LEVALLOIS PERRET

FRANCE

01 47 37 66 37

arteviva@wanadoo.fr




A La Rencontre de

 

Sergei
CHEPIK

 

 

Partager

 

SERGEI CHEPIK, peintre franco-russe, est depuis vingt ans salué par la presse anglo-saxonne comme " un visionnaire fulgurant " et " l'un des plus grands peintres vivants de la Russie ". Présent dans de grandes collections britanniques, russes et américaines, cet artiste " inclassable " qui a peint le portrait de Rudolf Noureev et de Margaret Thatcher, et qui a réalisé pour la Cathédrale Saint-Paul de Londres La Voie, la Vérité, la Vie, quatre toiles monumentales inaugurées en janvier 2005, vit et travaille depuis 1988 à Paris.

Né à Kiev en 1953 dans une famille d'artistes, Chepik a commencé la peinture à l'âge de cinq ans. Admis à la prestigieuse Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, il en sort brillamment diplômé en 1978 et travaille aussitôt à ses premières œuvres en sillonnant la Russie et en se perfectionnant dans la classe de l'académicien Andreï Mylnikov, élève d'Igor Grabar, l'un des théoriciens du mouvement du Monde de l'Art animé par Serge de Diaghilev et Alexandre Benois.

La Maison des Morts, son chef d'œuvre interdit d'exposition en URSS, a décidé de son exil volontaire en France et a reçu en 1988 le grand prix du Salon d'Automne. En 1990, la première exposition rétrospective de Chepik à Londres, à la Roy Miles Gallery, connaît un succès inouï, et Margaret Thatcher, alors Premier ministre, reçoit Chepik au Parlement. Depuis lors, Chepik a exposé chaque année à Londres, mais aussi à Paris, où il a pu présenter une rétrospective en 2004 à l'Espace Pierre Cardin, ainsi qu'à Milan en 2008 où s'est tenue au Centre Culturel Français une grande exposition de peinture religieuse.

Rompu à toutes les techniques, de l'aquarelle à l'huile en passant par l'eau-forte, la céramique et la sculpture, maîtrisant tous les genres, du portrait où il excelle à la composition qui a sa préférence, aimant se mesurer aux grands maîtres qu'il admire plutôt que de céder à la tentation facile de la table rase, Chepik, hier comme aujourd'hui, continue de peindre à contre-courant des modes et de tout art officiel.

Ses thèmes sont extrêmement variés, mais forment un univers particulier immédiatement reconnaissable : vastes compositions historiosophiques sur la Russie ; peinture religieuse monumentale ; sujets rapportés de ses nombreux voyages à travers l'Europe et la France: Venise et son carnaval, Arles et sa Feria ; le monde du spectacle : cirques et saltimbanques, rings de boxe et coulisses du Moulin Rouge ; et, bien sûr, paysages ou compositions inspirés de sa vie quotidienne à Paris : gargouilles de Notre-Dame, ponts de la Seine, escaliers de Montmartre, … qui sont le thème choisi pour cette nouvelle exposition personnelle à la galerie Arte Viva.

Marie-Aude Albert, 2011

 

"La cité" de Sergei CHEPIK
"Les gardiens de Notre-Dame" de Sergei CHEPIK
"Montmartre, mon village" de Sergei CHEPIK
"Paris, La Seine" de Sergei CHEPIK
"Le lapin agile" de Sergei CHEPIK
 
Plan du site
Liens
Contact